Livre : Histoires du Porte-jarretelles

Histoires du porte-jarretelles 4

Hist.Porte-Jarretelles 3

Sur notre étagère, dans une bibliothèque bien fournie en références françaises comme internationales autour des sujets « bas nylon » ou « lingerie fine » ou « crazy horse » ou « pin-up vintage », nous avons déposé quelques ouvrages. Nous nous proposons de vous les faire découvrir en vous incitant à les acquérir pour mieux en goûter les photographies et les mots.

Le beau livre de cette semaine est « Histoires du Porte-Jarretelles » de Lili Sztajn.

Paru en 1992, il est un des rares livres à reprendre les origines avec des propos détaillés, une belle iconographie et des anecdotes historiques sur l’invention de Ferréol DEDIEU. Illustre inconnu pour le grand public, ce français a déposé le premier brevet pour tenir les bas de soie ou de coton avec une ceinture portant des « jarretelles primitives ». Avec de nombreuses innovations en matière de lingerie féminine – le soutien-gorge par la maison Cadolle, le corset par Marcel ROCHAS – notre pays a toujours emmené la mode vers toujours plus de sophistication, de beauté et de légèreté.

L’auteure Lili Sztajn explore toutes les facettes du porte-jarretelles. Caché à la Belle Epoque sous des robes épaisses, dévoilé pendant les Années Folles au moment où robes raccourcissent pour favoriser la danse, indispensable pendant l’Après-Guerre avec l’émergence du  New Look de Christian DIOR, incontournable dans les années 50, oublié dans les années 70, puis redécouvert dans les années 80.

Inventé en 1876, le porte-jarretelles a du attendre quarante ans en France pour revenir dans les usages, au moment de la disparition des corsets, mais a connu son avènement avec l’arrivée massive des bas nylon à partir de 1946.

Les fifties et sixties révèlent le potentiel des attaches, des élastiques et des froufrous pour les orner. C’est le moment ou les formes, les textures et les techniques d’accrochage évoluent pour se mettre au diapason d’une mode en plein changement.  Ce sont des années clefs pour  le porte-jarretelles,  à la charnière de deux conceptions de la mode qui évolue d’un système fermé, celui  les jupes corolles et leurs jupons à un système ouvert favorisé par l’émergence et le minimalisme de mini-jupes.

Il apparaît  aussi comme le symbole d’un rite de passage de l’état de jeune fille à celui de la femme.

Bien sûr le porte-jarretelles sera d’abord usuel avant de devenir objet de fantasmes – masculins essentiellement. Il est très présent dans le cinéma de l’époque – les scènes à jarretelles deviennent cultes . Il s’exhibe aussi bien sur les pin-up que dans les premiers magazines coquins vendus sous le manteau ou encore dans les clubs de strip-tease.

Histoires du porte-jarretelles 1
L’attache de jarretelle, le détail d’un revers de bas nylon
Ici à droite l’auteure de ce beau livre
(encore disponible dans certaines boutiques ou enchères)

Hist.Porte-Jarretelles 5

Séance de jumpologie par le photographe P. HALSMAN avec la divine Grace KELLY

Histoires du porte-jarretelles 2

Les jarretelles indissociables de la revue du célèbre CRAZY HORSE Saloon

Histoires du porte-jarretelles 7

Les jarretelles de Romy SCHNEIDER
Histoires du porte-jarretelles 3Alain DELON dessine de fausses coutures sur les jambes de Françoise ARNOUL

Ce livre est incontournable pour tout(e) passionné(e) de bas nylon, SodiBASparis vous le recommande, afin que vous puissiez suivre un siècle de volupté posé sur les hanches féminines. Les jarretelles parlent suivant les décennies, à travers les photos et les images extraites de film incontournables.

Mais vous pourrez aussi redécouvrir la renaissance du bas nylon, de la guêpière et du porte-jarretelles,  relancés par madame Chantal THOMASS, dans une ère plus moderne des dessous chics.

Une approche culturelle pour un indispensable de votre garde-robe. Ce sera aussi pour les novices l’occasion des suivre des conseils avisés pour que ce lien subtil entre les bas nylon et les hanches ne soit plus perçu comme une incongruité vestimentaire ou une simple référence à une époque révolue.

SodiBASparis remercie l’auteure pour ce bel ouvrage devenu référence.

Copyrights Histoires du porte-jarretelles par Lili SZTAJN, édité par La Sirène
Ce contenu a été publié dans Arts, Livres & Nylon, Musée du Bas Nylon, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire